HISTOIRE

AUX ORIGINES DU THE

D’un médicament et antidote à un produit de luxe de haute qualité.

Il est admis que la Chine est le lieu de naissance du thé. Il était employé à l’origine comme remède et antidote.

L’expression « Ocha wo ippuku » (« une dose de thé ») provient de là. Selon la légende, le père mythique de la médecine traditionnelle chinoise, Shen Nong, a posé les bases de cette science encore pratiquée aujourd’hui.

On raconte qu’il a traversé monts et vallées à la recherche d’herbes aux effets bénéfiques pour la santé. Alors qu’il essayait de déterminer quelles herbes et feuilles étaient propres à la consommation, il lui arrivait de s’empoisonner jusqu’à 72 fois par jour.

Mais quand cela arrivait, il utilisait toujours des feuilles de thé comme antidote. Cette anecdote est très importante pour comprendre le monde du thé.

Shennong essayant des herbes
Dépeint ici dans une peinture de 1503 réalisée par Guo Xu

HISTOIRE DU THE DANS LE MONDE

De la Chine vers l’Europe

Le thé est parvenu en Europe au 16ème siècle durant l’Ere des Grandes Découvertes. Ce sont les Portugais qui ont atteint Canton qui furent les premiers Occidentaux à goûter du thé.

Durant le 17ème siècle, les Hollandais ont étendu leur hégémonie sur le commerce avec l’Asie et ont commencé à exporter du thé vers la Grande Bretagne. Durant les siècles suivants, le thé a graduellement atteint les quatre coins du globe.

Selon les statistiques, la production mondiale de thé a atteint environ 5’170’000 tonnes en 2014. Là dessus, le thé vert représente 1’670’000 tonnes, et le thé noir environ 3’500’000 tones.

La production et la consommation de thé vert ont continuellement augmenté durant ces dernières années.

HISTOIRE DU THE AU JAPON

De l’empereur à votre tasse

Les plus anciennes traces écrites de la consommation de thé au Japon se trouvent dans le « Nihon Koki », l’un des six principaux recueils historiques classiques du Japon. Un passage décrit comment le moine bouddhiste Eichuu a offert du thé à l’Empereur Saga le 22 avril 815. A l’époque, le thé était extrêmement rare et recherché.

Sa consommation s’est répandue durant la période Kamakura (1185-1333) quand le moine bouddhiste Yosai, fondateur de la Secte zen Rinzai, ramena du thé de Chine au Japon.

A l’époque, le thé ressemblait beaucoup au matcha que l’on connaît aujourd’hui. Le sencha fit son apparition durant l’époque Edo et au fur et à mesure des années, il s’est répandu au sein de l’ensemble de la population.

Une brève histoire du thé

  • En 2737 avant JC, durant le règne de l’Empereur Shen Nong – un sage mythique et un personnage très populaire dans la mythologie de l’agriculture et médecine chinoises – on raconte que durant l’un de ses voyages, alors que Shen Nong et son entourage s’étaient arrêté pour se reposer, quelques feuiles sont tombées dans sa tasse d’eau chaude, provenant d’un buisson de thé qui brûlait pas loin de là. L’eau s’est assombrie, mais l’empereur ne s’en aperçut pas. Quand il but sa tasse, il la trouva extrêmement rafraîchissante et ordonna qu’on lui préparât désormais cette boisson.
  • 59 avant JC: En Chine, dans un ouvrage écrit par Wang Bao intitulé « Tong yue (Contrat avec un serviteur) », une phrase mentionne que le thé était très populaire à l’époque.
  • 760 après JC: Durant la dynastie Tang, l’écrivain Lu Yu écrivit « Cha Jing (Le Classique du Thé) », une œuvre précoce sur le sujet.
  • 815 après JC: La consommation de thé est mentionnée pour la première fois dans la littérature japonaise en 815 dans le « Nihon Koki (Chroniques du Japon) ».
  • 1191 après JC: Un autre moine bouddhiste qui avait étudié en Chine, Eisai, rendit populaire l’idée de boire du thé à des fins de bonne santé. Eisai, le fondateur de la secte de bouddhisme zen Rinzai, rapporta de Chine de nouvelles graines d’arbre à thé à Kyoto.
  • 1214 après JC: le livre d’Eisai (Kissa Yojoki) joua un rôle majeur pour diffuser la culture du thé au Japon. Durant la période tardive de Kamakura, l’organisation de Tocha (compétitions de thé), apparue pour la première fois en Chin, devint populaire parmi la classe sociale des Samuraïs, et les réunions autour du thé devinrent usuelles. La cérémonie du thé s’est rapidement répandue, y compris Chakabuki.
  • 1522 après JC: Naissance de Sen no Rikyu (décédé en 1591)
  • 1738 après JC: Développement de la méthode de fabrication du sencha de Nagatani (Japon)
  • 1835 après JC: invention du Gyokuro (Jap0n)
  • 1858 après JC: Traité d’amitié et de commerce entre les USA et l’Empire du Japon. Le thé vert japonais devient un produit majeur d’exportation.
  • 1924: le Dr. Masataro Miura découvre la présence de vitamine C dans les feuilles de thé.
  • 1991: les boissons à base de thé vert deviennent populaires (Japon).

Myōan Eisai/Yōsai
(27 Mai 1141 – 2 Juillet 2 1215)

Lu Yu 
“Cha Jing” (Le Classique du Thé)

Sen no Rikyu
(1522 – 21 Avril 1591)

Pin It on Pinterest

Share This