Nos régions de production

Unies pour promouvoir le thé de Chiran à l’étranger
Chiran

Chiran

L’histoire raconte que ce sont les guerriers du clan des Heike, qui s’étaient établisé dans de nombreuses régions reculées à travers tout le Japon – qui furent les premiers à planter du thé dans le village de Temino, à Chiran.

Mais ce n’est qu’en 1872 qu’ils se sont entièrement dévoués à la cultivation du thé sur les terrains montagneux et sauvages que le clan des Shimazu leur avait conféré (source: livre d’histoire du thé de Chiran).

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Ei

En 1863, M. Okihachi KOISO, M. Sukegoro KOISO et M. Ichizaemon YAMASHITA, du village de Kamibeppu Shimmaki à Ei, rapportèrent plusieurs graines de thé de la région de Miyakonojo à Miyazaki, où ils s’étaient rendus pour vendre des clous.

Ils les plantèrent au sommet d’une petite colline appelée « Kowa zuka » (source: livre d’histoire de l’association de thé du village d’Ei).

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Kawanabe

La production de thé à Kawanabe a débuté en 1659. Durant la période de Kyoho (1716-1735), du thé vert de très haute qualité fut produit au sein du temple de Hofuku-ji, l’un des trois plus grands dans la région de Satsuma (aujourd’hui Kagoshima et Miyazaki) sous le patronage du clan des Shimazu. Ce thé fut employé comme tribut en faveur du Shogun à Edo (Tokyo).

La première machine à transformer le thé de Kagoshima fut introduite en 1896 à Kawanabe (source: livre d’histoire locale de Kawanabe).

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Pin It on Pinterest

Share This